Leadership: Savoir affirmer ses convictions

Leadership : Savoir affirmer ses convictions

Leadership : Savoir affirmer ses convictions

Avoir des convictions, c’est un mélange de croyance, d’intuition et d’expérience qui permet d’estimer dans une situation donnée et d’avoir des raisons très fortes d’affirmer une idée. Les convictions permettent de remporter l’adhésion des interlocuteurs.

Les motifs des convictions d’un individu sont plus rationnels qu’affectifs. Exprimer une conviction, ce n’est pas écraser ou faire passer en force une idée, mais c’est en ce sens prendre ses responsabilités, et s’engager dans un sens.

Pour être légitime auprès de vos interlocuteurs, vous devez :

  • Garder constamment en tête le degré de légitimité de votre intervention.
  • Passer vos arguments, vos témoignages ou vos exemples en revue une fois que vous les aurez réunis.
  • Appuyer votre discours sur votre expérience. Votre conviction a besoin de se nourrir de choses que vous sentirez justes, vrais, crédibles. Si vous en êtes satisfait, vous sentirez monter en vous une bonne dose de conviction.
  • Adopter des tournures qui renforcent votre crédibilité. Parlez le langage de la conviction en donnant à votre discours des temps forts qui vont asseoir votre crédibilité.
  • Affirmer vos convictions en les laissant s’exprimer : « Je suis convaincu de …. », « J’ai la conviction que … ». Associez votre interlocuteur en utilisant le pronom « nous ». Utilisez le verbe « tenir » qui symbolise à lui seul la force de vos affirmations « Nous pouvons tenir pour acquis… ». Utilisez dans le même ordre d’idées, des formules telles que « nous fier à … », « compter sur… » ou « croire en la nécessité de… ». Le terme « juste » participe aussi de la démarche de conviction : « Nous pensons qu’il est juste de…. ».
  • Prouver la nécessité de vos propos. Apportez avec détermination les explications les plus claires pour justifier vos conclusions et que votre expérience à elle seule vous légitime. Montrez l’intérêt pour eux de suivre vos recommandations et vous vous engagez dans cette voie. Adoptez le « bénéfice client ». Votre argument en forme de promesse n’aura de force que dans la mesure où l’autre va percevoir pour lui le profit et donc l’utilité de ce que vous avancez.

Nous espérons que cet article vous aura été utile, nous restons à votre disposition si vous avez des questions.

A bientôt chez E-Formaction !

Facebookhttps://www.facebook.com/eformactionfabienexpilly/

Twitterhttps://twitter.com/EFORMACTION

Youtubehttps://www.youtube.com/channel/UCNebAuFe-bH1orE0Pp4i-Rw