Le recrutement par les réseaux sociaux

Le recrutement par les réseaux sociauxLe recrutement par les réseaux sociaux

Le recrutement a beaucoup évolué ces dernières années et notamment grâce à l’arrivée de ces nouvelles solutions digitales. Il est de plus en plus rare de retrouver des lettres de motivations manuscrites dans les candidatures, et elles se font également plus souvent par e-mail. Egalement, les réseaux sociaux ont pris une part importante dans le choix des recruteurs. Vous avez tous forcément entendu au moins une fois « faites attention à vos profils Facebook, votre employeur pourrait le trouver ! ». C’est bien vrai, mais aujourd’hui, votre profil Facebook mais aussi et surtout votre profil Linkedin peuvent devenir une réelle force dans vos candidatures !

En effet, d’après une étude menée par RégionsJob sur le marché de l’emploi fin 2015, les recruteurs considèrent les réseaux sociaux importants et ces chiffres le démontrent :

  • 9 recruteurs sur 10 regardent les profils sociaux d’un candidat avant de se positionner sur son embauche
  • 7 recruteurs sur 10 disent avoir réussi leur recrutement grâce aux réseaux sociaux
  • 64 % des recruteurs avouent utiliser au minimum deux réseaux sociaux dans leur quête de talents en utilisant, par ordre de priorité, LinkedIn (94 %), Facebook (66 %), Twitter (52 %) et Google+ (21%).

 

Les 3 réseaux sociaux les plus utilisés sont Linkedin (79%), Facebook (26%) et Twitter (14%).

Sur Linkedin, les recruteurs font de la recherche de candidats, de la demande de contact, du sourcing et postent des offres d’emploi.

Sur Facebook et Twitter, réseaux sociaux à connotation plus personnelle, ils scrutent les profils pour en savoir un peu plus sur vous, et pour poster également des offres d’emploi.

Il est donc important de tenir vos profils sur ces différents réseaux à jour. En effet, ils peuvent vous aider dans votre recherche d’emploi plus que vous ne le pensez. Veillez également à éliminer les éléments perturbateurs qui peuvent vous nuire ou qui relève du contexte privé.

Nous espérons que ces informations vous auront été utiles, et que vous développerez vos réseaux sociaux ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous rejoindre sur nos différentes pages E-Formaction !

A bientôt !

@UgoChezE-Formaction

Source : ParlonsRH.com

Facebook: https://www.facebook.com/eformactionfabienexpilly/

Twitter: https://twitter.com/EFORMACTION

Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCNebAuFe-bH1orE0Pp4i-Rw

4 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on est manager

4 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on est manager

Beaucoup d’erreurs peuvent être commise par les managers facilement s’ils ne font pas attention. En effet, de part ces erreurs, il est probable que le manager ait un style de management inadapté auprès de ses collaborateurs, ce qui peut donc provoquer de forts impacts négatifs au sein de la structure. C’est pourquoi aujourd’hui nous vous proposons aujourd’hui d’aborder 4 erreurs à ne pas commettre si vous êtes manager au sein d’une structure :

  1. Ne pas se remettre en question :

La remise en question est la seule solution pour s’adapter à son interlocuteur. Le manager ne sait pas tout et ne maîtrise pas l’ensemble des sujets. Afin de s’améliorer, il faut se poser les bonnes questions et apprendre des situations auxquelles le manager est confronté dans le cadre de son activité. La remise en question est le premier pas vers la réussite et l’évolution dans ses fonctions.

  1. Ne pas féliciter après une réussite et considérer le travail réalisé comme normal.

Le salarié a besoin de se sentir valorisé dans son travail. La considération de son employeur lui permettra de développer son auto-efficacité et de le motiver plus durablement.

  1. Ne pas vouloir apprendre :

Le manager doit prendre conscience qu’il peut apprendre beaucoup de son équipe. Les informations que lui donnent ses salariés peuvent lui permettre d’apprendre de son équipe et d’utiliser ces informations pour les manager.

  1. Vouloir appliquer les mêmes styles de management dans toutes les situations :

Le manager peut appliquer plusieurs styles de management. Il n’existe pas de style idéal, mais une multitude de situations qui nécessite des qualités d’adaptation. Le manager doit être capable de trouver son style en fonction de la situation à laquelle il est confronté, de la personnalité des collaborateurs qui font partie de son équipe, de l’entreprise, de l’environnement actuelle mais aussi en fonction de sa propre personnalité.

 

Nous espérons que cet article vous aura été utile ! Vous pouvez nous consulter si vous avez un projet de formation en Management.

A bientôt chez E-Formaction

@UgoChezE-Formaction

Facebook: https://www.facebook.com/eformactionfabienexpilly/

Twitter: https://twitter.com/EFORMACTION

Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCNebAuFe-bH1orE0Pp4i-Rw

Valoriser le potentiel de son équipe

Valoriser le potentiel de son équipe

Valoriser le potentiel de son équipe

Lorsque une équipe commerciale est constituée, il faut savoir lier les membres pour un bon fonctionnement et aussi pour qu’ils atteignent les objectifs fixés. C’est donc au manager de repérer les compétences de chacun et de les exploiter au mieux en leurs faisant confiance. Les actions de coaching et de stimulation de l’équipe devront avoir pour but d’atteindre les meilleurs résultats  possibles.

Le manager doit donc valoriser le potentiel de chacun pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux même en situation de travail. Nous allons repérer dans ce cours les principales techniques utilisables pour améliorer le potentiel.

Les techniques

Une phase d’évaluation est essentielle pour mieux orienter l’activité et obtenir les meilleurs résultats de la part de l’équipe. L’évaluation collective peut prendre plusieurs formes selon le type d’activité. Ce type d’approche permet de créer une cohésion d’équipe nécessaire pour la réalisation d’objectifs. Elle doit être formelle sous forme d’entretien ou informelle sous format de débriefing. Cette évaluation individuelle ou collective est nécessaire pour développer les compétences des collaborateurs et qu’ils puissent modifier leurs comportements si besoin.

Nous vous conseillons d’effectuer régulièrement lors de la réalisation d’une tâche par un ou plusieurs de membres de l’équipe, un diagnostic et valoriser les points forts, mais également les axes d’amélioration pour le futur. Egalement, une meilleure connaissance des compétences de chacun des membres, de son degré de motivation, et de ses besoins permettra au manager de réaliser un diagnostic sur le potentiel des membres de l’équipe et d’identifier les points forts et axes d’amélioration. A partir de ce diagnostic, le manager pourra définir les actions de formation à mettre en place pour développer le potentiel de l’équipe.

Chez E-Formaction, nous pouvons vous aider dans votre projet de développement des compétences si vous en avez un actuellement. Nous pouvons aussi réaliser un diagnostic complet sur les membres de l’équipe. Vous pouvez nous contacter à ce sujet !

Nous espérons que cet article vous aura été utile !

A bientôt chez E-Formaction !

@UgoChezE-Formaction

Vous pouvez également nous suivre sur nos réseaux ci-dessous !

Facebook: https://www.facebook.com/eformactionfabienexpilly/

Twitter: https://twitter.com/EFORMACTION

Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCNebAuFe-bH1orE0Pp4i-Rw

La fixation du prix

La fixation du prix

La fixation du prix

La théorie classique du prix confronte l’offre et la demande. Cette théorie est limitée par la réalité économique. En effet, l’entreprise doit tenir compte de ses propres objectifs et des contraintes qui pèsent sur elle et son environnement. Le prix est un élément déterminant de l’offre, il conditionne le niveau de rentabilité de l’entreprise et détermine son positionnement concurrentiel, mais il est surtout un élément déterminant dans le choix du consommateur. Chaque entreprise doit donc prendre en compte l’importance d’une stratégie de prix en fonction des contraintes du marché. Nous allons donc vous présenter comment fixer un prix de vente et quels leviers prendre en compte.

La fixation du prix de vente

Dans un marché concurrentiel, les quantités offertes par les entreprises sont supérieures aux quantités demandées par les ménages, les prix baissent. A l’inverse, si la demande est supérieure à l’offre, les offreurs vont pouvoir augmenter le prix. Cette augmentation provoquera 3 effets :

  • Certains demandeurs ne vont plus acheter ;
  • Les prix élevés vont attirer de nouveaux offreurs à la recherche d’une forte rémunération ;
  • Un nouveau prix d’équilibre va s’instaurer.

Chaque entreprise commerciale décide de fixer ses prix en fonction de ses propres objectifs :

  • Le profit ou la rentabilité ;
  • La part de marché ;
  • La gamme de produit ;
  • La concurrence.

Méthodes de fixation du prix :

Une entreprise a 4 critères essentiels dans la fixation d’un prix :

  • Les coûts : Coûts + marge = Prix de vente
  • La demande : Prix que le consommateur est prêt à payer pour acheter le produit.
  • L’offre : prix des concurrents, prix du marché.
  • La législation : Règlementation concernant certains type de produits (Exemple : Les cigarettes).

Ces 4 éléments doivent impérativement être pris en compte par les entreprises pour fixer leurs stratégie de prix, et veiller qu’elle soit cohérente dans le temps. C’est pourquoi nous vous recommandons d’effectuer une veille fréquente sur le marché.

Nous espérons que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à le faire circuler autour de vous.

A bientôt chez E-Formaction !

@UgoChezE-Formaction

Facebookhttps://www.facebook.com/eformactionfabienexpilly/

Twitterhttps://twitter.com/EFORMACTION

Youtubehttps://www.youtube.com/channel/UCNebAuFe-bH1orE0Pp4i-Rw

Les techniques de conclusion

Les techniques de conclusion

Les techniques de conclusion

Lors d’une négociation entre deux parties, il existe plusieurs phases clairement identifiables, et notamment la phase de conclusion qui est un élément clé. Conclure une affaire n’est pas toujours simple à réaliser, c’est pourquoi nous avons décidés aujourd’hui de vous présenter les différentes techniques de conclusion.

En effet il existe plusieurs techniques pour clôturer une négociation. Nous avons donc réalisé un listing des principales techniques avec des exemples concrets.

  1. La conclusion directe : Le conseiller prend directement le client sur le cœur de son besoin. Exemple : Prenez cette prestation, nous avons vu que c’est celui qui vous convient le mieux. »
  2. La conclusion implicite : Proposer de façon détournée les modalités de vente pour déclencher l’acte d’achat. Exemple : « Je vous propose une livraison en début de mois prochain, qu’en pensez-vous ? »
  3. La conclusion alternative : Inciter le client à choisir entre deux solutions. « Vous préférez revenir ou que je me déplace chez vous pour finaliser les dernières mesures ? »
  4. Décision immédiate : Accélérer la prise de décision en lui présentant un avantage dont il ne pourra bénéficier que s’il se décide immédiatement. Exemple : « Vous avez la possibilité, si vous prenez le produit maintenant, de bénéficier de la promotion qui vous offre deux mois de d’abonnements gratuits, qu’en pensez-vous ?
  5. Argument choc : Provoquer la conclusion en utilisant un argument important. Exemple : La poste est rapide, en moins de 15 jours, vous pourrez profiter de votre nouveau bureau d’angle.

Nous espérons que cet article vous aura été utile. Vous pouvez nous consulter si vous avez un projet de formation lié à la vente. Nous serons en mesure de vous proposer une formation en présentiel et également à distance.

A bientôt chez E-Formaction !

@UgoChezEFormaction